Actu, Sport

Yebda confond entre le drapeau de la Palestine et celui du Sahara Occidental

 

Hassan Yebda, le milieu de terrain algérien du Granada FC, s’est retrouvé ce week-end au centre de la polémique maroco-sahraouie sans qu’il ne s’en rende compte. Tout a commencé la semaine dernière lorsque Hassan Yebda se trouvait avec l’ensemble de ses coéquipiers du club de Granada FC à Barcelone pour le match face au Barça. Il a posé avec le drapeau du Sahara Occidental. Une photo devenue source de polémique chez le pays voisin, le Maroc, lorsque cette photo a fait le tour des réseaux sociaux. C’est d’ailleurs ce qui a poussé les médias du royaume chérifien à contacter l’international algérien et lui demander des explications par rapport à cette photo. Hassan Yebda, qui n’a pas nié avoir pris la photo avec le drapeau du Sahara Occidental, a révélé avoir en fait confondu cet emblème avec le drapeau de la Palestine. “La semaine dernière, j’étais à Barcelone à l’hôtel avec mon club avant d’affronter le Barça. Il y avait une femme avec son fils qui m’a demandé de prendre le drapeau pour être pris en photo, comme quand on te sollicite pour un autographe”, a raconté Yebda au site Lionsdelatlas.ma avant d’ajouter : “J’ai vu et cru que c’était celui de la Palestine, j’ai donc accepté pour apporter mon soutien aux Palestiniens”, précise-t-il.
L’ex-milieu de terrain de Benfica et de Naples avait assuré, par ailleurs, qu’il est apolitique et qu’il ne se mêlait pas à ce genre d’histoire. “C’est un très gros malentendu ! Pour moi, ce drapeau était celui de la Palestine et non celui du Sahara Occidental. D’ailleurs, je ne savais même pas qu’ils avaient un drapeau”, souligne-t-il et de confirmer qu’il entretient de très bonnes relation avec les Marocains en particulier Youssef El-Arabi, l’international marocain qui évolue avec lui dans le même club de Granada. “Les Marocains sont mes frères, Youssef c’est mon frère en club, j’ai seulement été piégé, à l’avenir je ferai très attention à ce genre de photo pour ne plus rentrer dans des polémiques d’ordre politique”, assure Hassan Yebda. Et bien évidemment Yebda n’avait, de toutes les façons, pas à se justifier car le drapeau sahraoui existe bel et bien et mérite les mêmes traitement et respect que celui de la Palestine.

Source : Liberte