Talents

Vit’amine : Les caricatures parlent !

vit'amine

 

Dédicace de Vit’amine pour l’anniversaire de DZ-Gen.com

  • Comment votre histoire avec les caricatures a-t-elle commencé ?

Depuis tout petit j’ai baigné dans le monde artistique, le papa étant un amoureux de la bande dessinée et de la caricature, j’ai donc naturellement été accoutumé à ce monde dès mon plus jeune âge.

  • Pourquoi « Vit’amine ! » ?

L’idée n’est pas de moi. Une amie institutrice et auteure jeunesse, qui suivait mon travail m’avait dit pourquoi tu n’appellerais pas ta rubrique « Vit’amine ! »(vite: parce que tu travailles dans la presse, et c’est un monde de la vitesse, et Amine: parce que c’est ton prénom. Le tout donnerait des vitamines en consultant le dessin. J’ai trouvé l’idée très intéressante, du coup j’ai adopté sa proposition.

  • Plus jeune, lisiez-vous beaucoup de bandes dessinées ?

Oui, énormément, je fais partie de la génération Pif Gadget, c’était donc incontournable. Après comme je l’ai dit je suis né dans un monde où la BD et la caricature étaient omniprésentes.

  • Votre album vous a pris combien de temps ?

L’album regroupe des dessins que j’avais publié au journal El Fadjr (2007-2008), et au journal Algérie News (2010-2011), qui constituent l’apport majeur à l’album. C’est un travail étalé sur une période de deux ans. Mais honnêtement, je ne me limite pas à une période donnée. Le plus important c’est d’avoir assez de matière pour sortir son album.

  • Comment l’idée de le faire vous est venue ?

L’idée de le faire est une suite logique, chaque dessinateur de presse à un moment où un autre de sa carrière, éprouve l’envie de compiler ses meilleurs travaux dans un album.

  • Quel est le secret de son audience ?

(Rire) Le secret de son audience c’est qu’il n’en a pas eu ! Pour un premier album je ne m’en plains pas, la presse ajoué le jeu, j’ai eu une bonne médiatisation. Je suis présent sur Facebook donc j’ai aussi fait ma propre promo, je pense que ça a joué du moins à Alger. Il a eu un bon accueil du public. Mais de là à parler d’un secret d’audience, je pense que c’est exagéré.

  • Quels sujets vous passionnent le plus ? 

Nos politiques avec Boutef en tête de liste, c’est justifié, il est quand même le premier irresponsable du pays. Il y a aussi les femmes dans la société algérienne. Surtout la femme voilée, c’est tout un programme ! Et le barbu bien entendu, j’adooooooooooore !
Mais c’est avant tout l’actualité. Dans notre métier c’est cette dernière qui définit le sujet.

  • Quels sont les personnages qui vous inspirent le plus ?

Boutef, les femmes voilées, les barbus. Je ne me répète pas là?! Ah j’oubliais, les chaises roulantes !

  • Quels sont les messages que vous essayez de faire passer à travers vos caricatures ?

J’essaie de tourner en ridicule des personnes et des situations qu’on ne perçoit pas, et qu’on ne vit pas tout le temps avec humour, dans la réalité. Soulager un peu le lecteur de ce quotidien qui est lourd à porter. Après, si j’arrive a passer un message à travers un dessin, c’est vraiment merveilleux.