Talents

Slamthine

Groupe multiforme,  Slamthine évolue tel un électron libre,  et se distingue sur scène comme sur enregistrements. Il réconcilie la plume, la rime et le flow avec l’humour, le sens et la poésie…

Quand on a demandé à Yacine Meziane, leader du groupe, comment pouvait-il décrire le groupe, il répondit : « Slamthine ? Du Slam musical, un pur métissage artistique, un cocktail de rimes et de notes musicales venues de partout. Tout feu tout Slam. »

image

-Tout d’abord, « Slamthine », veut dire ?

En deux parties:

Slam (qui est le Slam), Thine sans le ‘e’ devient « Thin » qui veut dire en anglais léger, donc Slam léger, Slam Accessible à tous .

-Pourquoi le E à la fin alors ?

Parce que Slamthin les gens le prononcent en Français, ça donne Slamth1, et c’est faux c’est donc pour garder sa prononciation.

Pourquoi un nom en anglais ? Parce qu’un nom doit être universel.

-Combien d’artistes le groupe occupe t-il ?

Essentiellement on est cinq :

Guitare acoustique/Electrique : Mouloud Houacine

Basse : Yacine

Percussions : Nassim Mousli (le membre le plus ANCIEN de Slamthine)

Guitare/Violon : Abdeslam Akbi (ABDI)

Chant : Yassine Meziane

-Comment vous êtes- vous connus ?

On s’est tous connu soit au lycée, soit parce que les musiciens étaient dans d’autres groupes, avec qui on est déjà monté sur scène ensemble. Avec le temps,des amitiés se sont liées et c’est le principes du groupe , si un musicien n’est pas un ami il ne peut pas être membre à part entière. On a tous un lien; on est tous attirés par ce qu’on fait.

-Parlez moi un peu de ce que vous faites …

Si on doit donner un nom à ce qu’on fait ça serait : METISSAGE ARTISTIQUE

Parfois c’est du Slam old School (à la Grand Corps Malade), parfois c’est un mélange entre le slam et le chant, parfois c’est chanté façon chanson française. Chaque texte est interprété différemment, aucun titre ne ressemble à l’autre.

Musicalement on peut jouer du Chaabi, comme du Blues, comme de la Salsa, ou encore du Celtique, de l’Andalous, de l’Africain…

Nous sommes les prêtres, qui marient le mot avec la note musicale, nous créons ce lien de mariage entre ces deux là. C’est un mélange entre musique, poésie urbaine et chant !

Souvent c’est du Slam, mais notre Slam change de costume à chaque fois. On fait du calme, comme du rythmé. On fait du doux, comme du cruel. On fait du triste comme du joyeux et de l’humour.  Donc tout ça est un métissage entre l’interprétation, le chant, le slam, les différentes musiques. C’est ce qui fait qu’aucune chanson ne ressemble ni à la suivante, ni à la précédente.

 

Suivez les sur leur page.

Sur Youtube