Bien-être, Santé

Si vous êtes mince (2) : attention aux erreurs

si-vous-êtes-minces 2

Dans notre précédent article ici, nous avons entamé ce sujet par les principales causes favorisant l’insuffisance pondérale ou la maigreur.

Malheureusement, la plupart de nos jeunes filles font recours à des solutions proposées par leur entourage sans connaitre les conséquences ni l’avis d’un médecin. Voici donc les erreurs les plus répandues présentées en quelques points :

1/ La cyprohéptadine : il s’agit d’un médicament anti-histaminique H1 prescrit pour certains cas d’allergies comme la rhinite. Nous le trouverons en vente sous le nom de « Periactine ». Comme tous les médicaments, il présente des effets secondaires comme des urticaires, oedèmes, anémie hypochrome, insuffisance hépatique, baisse de la mémoire, confusions mentale et le choc anaphylactique chez les intolérants d’anti-histaminique H1. Les effets indésirables sont nombreux, et la prise de poids en est un !

cyproheptadineperiactine

 

 

 

 

 

 

2/ L’insuline : plus utilisée chez les sportifs de résistance bien portant, cette hormone connue pour son rôle de stockage de sucre est désormais utilisée en injection intraveineuse. Cet acte a pour effet délétère de provoquer une insulino-résistance, donc un diabète de type 2 ; les récepteurs à l’insuline ne seront plus sensible à l’hormone et donc, le niveau de glycémie s’élève.

Insuline

3/ Les glucocorticoïdes : ce sont des anti-inflammatoire stéroïdiens (AIS) qui favorisent la rétention d’eau dans les tissus (le sujet parait gros). Citons comme effets secondaires : Syndrome de Cushing, hypokalièmie (manque de potassium), insuffisance surrénalienne, ostéoporose, risques d’infections, ulcères digestifs, etc.

4/ Les hormones oestroprogestatives : il s’agit plus précisément de la pilule contraceptive. Ces hormones (oestrogène et progestérone) de synthèse augmentent le risque de développer une thrombose ou une hyperlipémie (niveau de cholestérol élevé), ainsi une migraine et risque d’infertilité plutard.

5/ Le ginseng : Mis à part ses vertus, le ginseng peut agir comme un puissant stimulant se traduisant par une nervosité et des insomnies. Son utilisation à une durée moyennement longue (quelques mois) peut provoquer des étourdissements, maux de tête et des réactions allergiques. De plus, il interagit avec certains médicaments comme la Warfarine et affecter le taux de la glycémie. En outre, aucune étude n’a confirmé son efficacité pour la prise de poids car son utilisation concerne le manque d’énergie et parfois l’état grippal.

Ginseng

6/ Les régimes hypercaloriques : Ce n’est pas en mangeant n’importe quoi tout le temps que vous pouvez gagner des kilos ! Chez les personnes ectomorphes, une prise en charge diététique chez un professionnel s’avère efficace et le remède le plus sain pour favoriser une prise de masse hydrique plutôt que graisseuse ! Augmentez votre ration quotidienne en fonction de votre métabolisme et l’intensité de votre activité physique, dont la répartition doit être 50% glucides 33% lipides et 12% protéines.

régime hypercalorique

Article rédigé par : Samira ACHI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *