Culture, Littérature

Samarcande: L’histoire d’un livre.

Samarcande, écrit par Amin Maalouf et publié en 1988, a reçu le Prix Maison de la Presse lors de sa publication. Ce que le livre parvient à faire presque sans aucun effort, c’est nous plonger dans la Perse du XIème siècle, cet univers où être un libre penseur était presque équivalent à jouer avec sa vie, et à nous décrire la vie et les pensées d’un brillant savant de l’époque,  nous expliquant ainsi le prix à payer lorsqu’on est en avance sur son temps. Et il nous informe de l’existence d’un livre qui au fil des siècles est devenu une légende.

Résumé:

Accusé de se moquer des règles inviolables de l’Islam, Omar Khayyam (Poète persan, mathématicien et astronome), trouve fortuitement sympathie avec l’homme qui doit juger ses crimes présumés. Ce dernier décide de l’épargner et lui donne plutôt un livre aux pages vierges, l’encourageant à y transcrire et à y conserver secrètement ses pensées. Ainsi commence le mélange homogène de réalité et fiction qui est Samarcande.

Pour recréer l’histoire du manuscrit des Rubaîyat* d’Omar Khayyam, Amin Maalouf traverse les continents et les siècles avec une vision qui coupe le souffle : l’exotisme sombre du XIème siècle en Perse, avec ses poétesses et assassins; les luttes du même pays neuf cents années plus tard, vus à travers les yeux d’un universitaire américain obsédé par la découverte du manuscrit original ;  et le naufrage fatal et inaugural du Titanic, dont la tragédie a mené les Rubaîyat vers leur dernier lieu de repos.

Tout cela est porté à la vie par un écrivain doué et primé.

The-Rubaiyat-Omar-Khayyam-1

* Robaîyat : un terme arabe signifiant « Quatrains », des strophes de poésie écrites en quatre lignes.