Talents

Salim BOULFEKHAR: la magie du bout des doigts !

slm bkr

Nous vous faisons toujours découvrir l’art et ses splendeurs à travers nos articles, nous avons parlé de photographie, de chant, de musique etc… et ce tout en restant dans le concept de la découverte des talents algériens. Pour cette semaine, nous restons toujours dans l’art bien évidemment mais nous allons nous pencher vers un style diffèrent aux précédents: ~ LA MAGIE ~

Notre talent de la semaine est Salim BOULFEKHAR alias Salim le Magicien. On vous laisse le découvrir sans plus attendre dans cette interview:

  • Qui est Salim BOULFEKHAR ?

Je suis BOULFEKHAR Salim, j’ai 22 ans, étudiant en informatique et je suis pratiquant de l’art de l’illusion et de la prestidigitation.

  • Depuis quand faites-vous de la magie ?

 vrai dire j’ai toujours aimé regarder les magiciens en action, et ce depuis ma tendre enfance. Mais je pense que ça doit faire 4 ou 5 ans que je m’y suis appliqué sérieusement.

#Passage de Salim BOULFEKHAR sur Bonjour d’algérie.

  • Avez-vous été surpris en ayant vu que vous pouviez maîtriser la magie et faire des tours réussis ?

Jusque-là, j’ai toujours été manuel, je bricole beaucoup et j’ai touché à plusieurs formes d’art qui nécessitent une certaine dextérité (dessin, peinture, guitare etc…) donc je savais que j’avais la patience d’apprendre le côté technique de la magie en question (manipulations et agilité), Par contre je n’aurais jamais imaginé que les gens allaient apprécier les tours de magie présentés à ma façon, c’est leurs réactions qui me motivent pour aller de l’avant.

2

  • Comment avez-vous développé ce talent ?

J’ai toujours voulu apprendre la magie, mais en 2009 après avoir vu un certain « OLMAC » qui est magicien franco marocain, j’ai vraiment ressenti que cet art était fait pour moi, et par conséquent j’ai eu non pas l’envie mais plutôt le besoin d’apprendre et de devenir magicien.

J’ai eu plusieurs contraintes qui ont perturbé et ralenti mon apprentissage à savoir le fait que je ne connaissais aucun secret de magie, il n’y a aucun centre d’apprentissage en Algérie. De même pour les accessoires, il fallait solliciter une personne pour les acquérir de l’étranger, je ne savais pas du tout comment j’allais m’y prendre et j’avais même songé à laisser tomber. Jusqu’au jour où j’ai rencontré un jeune magicien algérien qui avait un très bon niveau, il avait réussi malgré les circonstances, cette rencontre m’a fournis énormément de volonté et c’est de là que j’ai pris la décision d’être rigoureux et de ne jamais abandonner.

#Salim le magicien – Ball manipulation.

  • Comment vous-sentez-vous lorsque vous faites des tours de magie aux gens ?

Lorsque le publique est réceptif, je trouve une sensation de bien-être inégalée, les émotions sur les visages des gens sont si sincères et si réelles que je ne peux qu’être satisfait de ce que je suis en train de faire.

Je crois que je ne pourrais trouver cette sensation nulle part ailleurs, et c’est ce qui me motive à persévérer et à continuer la pratique de cet art.

3

  • Vous ne comptez pas vous présenter à l’une des émissions des talents ici en Algérie ou or Algérie ?

Je me suis déjà présenté à quelques émissions telles que : JIL CHABAB, PRODIGES de Djezzy, et BONJOUR d’Algérie. Ce fut de très bonnes expériences, je ne pensais pas qu’un jour j’allais être invité par les présentateurs des émissions pour partager ma passion avec les téléspectateurs.

Mais mon plus grand rêve est de présenter un futur show sur la scène de l’émission « LE PLUS GRAND CABARET DU MONDE » de Patrick Sébastien qui est une émission connue pour la qualité de ses artistes.

J’ai dit futur show car j’ai bien conscience que mon niveau actuel est loin d’être mondial et comparable à celui des grands magiciens professionnels, mais je suis motivé à fournir autant d’efforts qu’il en faudra pour atteindre mon objectif.

#Salim le magicien – How to be a magician.

  • Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui partagent le même talent que vous ?

Je conseil chaque magicien débutant ou non,  de beaucoup s’entrainer, de ne pas se décourager, et surtout d’oser aborder des gens inconnus pour leur présenter ses tours de magie, car je pense que l’encouragement d’une personne qui ne nous connait pas est le meilleur des encouragements.

*Suivez Salim le Magicien pour d’autres tours de magie sur sa page Facebook: Salim le Magicien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *