Talents

Rifka Mesdour : Le combat dans le sang !

 Karate-Girl-2011-Movie-Image-2Rifka Mesdour a 18 ans. Elle fait du Karaté depuis l’âge de 12 ans au club de formation de Boufarik  » RCB « . Découvrez-la dans cette interview :

  • Le karaté était une passion pour vous ou juste un sport de combat que vous vouliez pratiquer ?

Le Karaté pour moi était depuis le début une vraie passion vu que j’étais fascinée par le cinéma chinois qui diffusait des films de Karaté  » Jet Lee, Bruce Lee et j’en passe … » donc je pense que c’est pour cela que je me suis faite une idée à propos de ce sport ce qui m’avait incité à le pratiquer après.

 

  • Comment faites-vous pour gérer entre vos études et votre passion ?

Vous savez que quand on fait une chose avec beaucoup d’amour et d’affection, ça peut toujours se faire , et personnellement les heures de sport me permettent de me défoule,r après chaque jour de scolarité je me vois jouer mais avec un grand plaisir et justesse donc j’essaye de gérer entre les deux à savoir le Karaté et mes études.

 

  • Avez-vous participé à des compétitions nationales ou internationales ?

Oui, j’ai participé à des compétitions internationales, nationales et régionales et j’ai gagné des prix un peu partout dans notre pays ; le prix de la 3ème place en l’an 2011 à Bourdj el bahri « Kata » et la 2ème place à Bougie en 2010 et j’ai été élue vice championne d’Algérie en hiver passé à Tlemcen et la 2ème place kumité par équipe à Rouiba.

 

  • En tant que jeune fille, comment décririez-vous le Karaté ?

j’ai choisi ce sport par amour et par bonheur. Or il y a beaucoup de personnes qui m’ont orienté vers cela parmi elles:  mes parents, ma famille et mes 2 Coachs;  mon entraîneur Khalad Oum Zawech et monsieur Amine Lakak que je salue au passage .

 

  • Quels conseils donneriez-vous aux jeunes filles de votre âge concernant ce sport de combat ?

Chacun a son propre talent quelque part, il faut arriver au bout de ses rêves et si j’aurais un conseil pour elles c’est de se donner à fond chaque jour, chaque séance d’entrainement et de ne pas abandonner car le Karaté c’est vaste c’est grand on ne peut pas le décrire en quelques lignes donc il faut avoir de la volonté et de la patience pour continuer à le pratiquer.

  • Quels sont vos projets futurs ?

J’espère que ça sera une année pleine de belles choses et j’espère décrocher une place en équipe Nationale Inshaallah.

« Jeunesse algérienne ; Une jeunesse débordante de passions ! »