Culture, Littérature

Quand l’entrepreneur entreprend d’écrire un roman: Cri d’Alger.

C’est entre haine, passion, amour et éloignement que l’histoire du « CRI D’ALGER » se déroule. Bachi TOUMI est né en 1968., chef d’entreprise, il se libère à travers l’écriture de son premier roman : Le cri d’Alger. C’est peut être notre cri à tous qui y est décrit et interprété.

bachir

Le héros du roman plonge dans la désillusion de la haine de sa ville natale. Cette ville qui l’a vu naître et grandir. Celle qui a marqué le temps écoulé et le temps figé par l’ennuie. Elle le passionne et viendra le jour où elle le dégouttera. Il s’en éloigne et la quitte pour Tunis, la ville blanche et du Jasmin.  Plus tôt parti, plus tôt revenu. Il scrute alors chaque rue d’Alger, chaque recoin…Elle le passionne. Ses ruines, sa poussière,  tout le passionne en la capitale algérienne.

alger-la-blanche-makam-chahidParu aux éditions BARZAKH, le premier roman de Bachir TOUMI raconte un cri étouffé, tabou et parfois mal interprété. Déchirant et émouvant,  il est l’un des romans les plus marquants d’octobre 2013