Talents

Photographie en Algérie, l’art des jeunes.

Ribbet collage
Le terme photographie a un sens triple (1) :

* C’est la technique qui permet de créer des images par l’action de la lumière.
* C’est une image obtenue par cette technique. La photographie s’apparente alors à l’écriture de la lumière.
* Plus généralement, c’est la branche des arts graphiques qui utilise cette technique. [Wikipédia]

Pour nos jeunes, c’est un moyen d’exprimer leurs envies, leurs états d’âme, leurs créativités, ainsi que ce qui se cache au profond d’eux. La photographie, art qui prend de l’ampleur chez nos jeunes, en ayant prit des cours ou pas, avec ou sans matériel, avec beaucoup d’ambition, ces jeunes nous montrent leurs talents. Nous vous en présentons quelques uns :

 
× Ghiles Toubal (1ere photo) : Ma passion a commencé quand j’étais petit et plus précisément au Maroc quand j’ai pris l’appareil photo de famille pour faire mes propres clichés que j’allais développer avec mon père, il avait aussi un lot de matériel photo (pantax…etc) qui m’intéressais beaucoup étant jeune. Ensuite, quand j’ai grandi je prenais avec moi l’appareil au lycée et faisais des photos de classe, de mes potes que j’allais tout seul développer , des centaines de clichés  … jusqu’à l’achat d’un appareil plus sophistiqué.
Je pense que l’Algérie offre sans conteste une richesse de paysages que l’on peut immortaliser, qu’elle soit culturelle ou géographique, en plus de sa mixité avec les autres cultures.
Les photographes ont besoin de plus de liberté et surtout de sécurité ah c’est sûre j’en connais un rayon j’en ai fait les frais récemment surtout que le matériel n’est pas donné.

 

× Yakout Abderrahim (2emephoto) :Alors ma passion tout d’abord a commencé par une simple curiosité mais déjà assez jeune ( vers 12-13 ans ) je maniais déjà les appareils photo, les pellicules n’avaient pas non plus de secret pour moi, j’ai d’ailleurs deux Argentiques dont je suis complètement folle Je m’y suis mise plus sérieusement depuis 1 an a peu prés, j’ai commencé par utiliser le reflex de mon père, je m’en suis servie jusqu’à il y a 3 un mois quand j’ai réussi a obtenir mon D7000, que j’emporte partout avec moi.
L’Algérie n’encourage malheureusement pas assez ce genre d’activités, celle ci entre autres, les jeunes ont ce besoin de s’exprimer de 1001 façons, et même si la photographie est une mode en ce moment, les gens laissent exprimer leur créativité, personnellement je fais partis d’un club, Equinoxe, nous avons actuellement un soucis avec le local, et l’état ne facilite pas les choses .. Ce que nous demandons c’est qu’on nous aide à avancer, qu’on encourage toute cette jeunesse à s’exprimer, avec des concours, des expos amateurs, ou encore des sponsors …

 

× Amine Morsli (3éme photo) :J’ai vraiment commencé a m’intéresser a ça quand je suis tombé sur des blogs photo, c’était mais le choc, je me suis dit qu’il fallait absolument que je fasse ça, et puis pour moi qui ne sait ni écrire, ni dessiner, ni chanter … c’était un moyen au travers duquel j’allais pouvoir m’exprimer, librement !!
L’Algérie n’offre pas grand chose, le CCF [Centre Culturel Français] , les expositions privées, les shootings, tout ça on peut l’avoir sans l’aide de l’Algérie, et on s’en passe très bien.
On a besoin de matos, mais bon ça, ‘’ nta dabbar rassek ‘’, on a besoin aussi de l’appui de l’état pour avoir les visas artistes, et ainsi pouvoir vraiment se donner à fond, sinon a part ça, c’est ta créativité qui limite ton travail !!

La photographie est donc l’art qui exprime ce qui est en nous, en image. Comme tous les autres arts, elle nous aide à nous libérer. Prenez donc un appareil photo, prenez avec des photos, vous y deviendrez forcément adeptes, tout commence d’un rien. Et vous photographes ? Quel était le début de votre histoire avec la photographie et de quoi vous manquez ?