Actu, Sport

Organisation de la CAN-2017 de football : « L’Algérie est prête pour remplacer la Libye »

L’Algérie, qui s’est officiellement portée candidate pour l’organisation de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations de football de 2019, est prête pour accueillir l’édition-2017 si la Libye se désiste, a déclaré dimanche à Alger le ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Tahmi. « Nous sommes prêts à suppléer la Libye au cas où cette dernière se désiste de l’organisation de la coupe d’Afrique de 2017. Nous avons les moyens pour le faire de la meilleure des façons possibles », a déclaré Tahmi, invité du forum du quotidien Liberté. La Libye devait accueillir la CAN-2013, mais en raison de l’instabilité politique et sécuritaire qu’a connue ce pays, il a été décidé de confier l’organisation à l’Afrique du Sud, qui était, dans un premier temps, désignée pour abriter la phase finale de 2017.

« En attendant que les choses soient tirées au clair à propos de la CAN-2017, nous travaillons sur le dossier de la CAN-2019, et ma foi, nous avons des arguments solides à faire valoir », a encore ajouté le premier responsable du secteur de la jeunesse et des sports. Toutefois, l’Algérie devra faire face à une rude concurrence de la part de plusieurs pays ayant déjà manifesté leur désir d’accueillir  footballistique continental de 2019, à l’image du Congo, la Zambie et le Kenya.

Le ministre a fait savoir, en outre, qu’avec les infrastructures sportives actuelles dont dispose l’Algérie, celle-ci est capable d’organiser un évènement de cette envergure, et ce, sans parler des nombreux stades qui vont être réceptionnés dans les deux années à venir ou ceux qui sont en phase d’études. M. Tahmi a précisé, au passage, que la question de l’organisation par l’Algérie de la CAN-2019 ou celle d’avant de 2017, n’a pas été évoqué lors de récente visite du président de la Confédération Africaine de Football (CAF), Aissa Hayatou, à Alger, car il s’agissait selon lui, d’une simple « visite de courtoisie », et les discussions qui ont eu lieu avec lui se sont déroulées dans « un cadre informel’’.

Le président de la CAF, qui a été reçu également par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, répondait à une invitation du Comité olympique algérien qui célébrait son 50e anniversaire.

Source : Le temps d’Algérie