Actu, High-Tech

Mobilis perd la commercialisation de ses services 3G dans quatre wilayas

L’opérateur public de la téléphonie mobile, ATM-Mobilis, a suspendu la commercialisation des services de la 3G dans quatre wilayas optionnelles que sont Biskra, Laghouat, Blida et Aïn Defla, apprend-on de bonne source. Selon notre source, le retrait de Mobilis de ces quatre wilayas est dû à une plainte déposée par l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo (ex-Nedjma). Cette suspension a été décidée par l’ARPT (Autorité de régulation de la poste et des télécommunications), selon notre source. Mobilis est accusé par Ooredoo de ne pas avoir obtenu l’autorisation de l’ARPT pour proposer ses services de la 3G dans ces quatre wilayas, explique encore cette source.

Une enquête a été menée par l’ARPT suite à la plainte déposée par l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo. Cependant, et faute de pouvoir prendre attache avec l’ARPT, hier, nous étions dans l’ impossibilité de confirmer cette information de façon formelle.

Selon une source, l’ARPT dément avoir enjoint à l’opérateur de suspendre son réseau ni la commercialisation des services de la 3G dans ces wilayas, précisant que «des équipes de techniciens de l’ARPT sont sur le terrain dans le cadre de missions routinières de contrôle». «Ces missions sont en cours et aucun rapport n’a encore été remis au Conseil», précise une source autorisée de l’ARPT, est-il ajouté.

>>LeTempsD’Algérie