Actu

Mobilis détient la première place de la 3G en Algérie.

L’évaluation technique et financière des offres des trois opérateurs téléphoniques a mené à choisir Mobilis comme étant la meilleure offre technique et la classe alors en première position ainsi que le premier opérateur à avoir obtenu une licence de téléphonie mobile de troisième génération , Nedjma en deuxième position et Djezzy en troisième.

L’autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) a procédé, lundi à Alger, à la déclaration des attributaires provisoires des licences 3G+ (3e génération), à savoir les trois opérateurs de téléphonie mobile opérant en Algérie.

Les dossiers des offres, présentés par les trois opérateurs mobiles le 15 Septembre dernier, ont été étudiés dans le fond par la commission de l’ARPT, qui a attribué les licences d’exploitation provisoire en attendant l’octroi définitif des licences d’exploitation.

La cérémonie s’est déroulée au Palais de la Culture en présence de la ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, Zohra Derdouri, et des premiers responsables des trois opérateurs.

Les trois opérateurs sont invités à se présenter au siège de l’ARPT dans la semaine qui suit cette attribution provisoire pour exercer leur choix en matière de déploiement dans les cinq années à venir et finaliser leurs cahiers des charges, a expliqué le président de la commission d’appel à la concurrence de l’ARPT, Salah Mahgoune.

La commercialisation de la 3G+ interviendra le mois de Décembre de cette année, selon le calendrier prévu.

Le processus d’octroi des licences 3G+ s’est déroulé dans le respect « strict » de la loi

La ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Zohra Derdouri a exprimé sa grande « satisfaction » quant aux conditions dans lesquelles a eu lieu le processus de lancement de la 3G+ et du climat de sérénité qui a conduit les travaux (de la commission d’appel à concurrence de l’Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications (ARPT) ».

Mme Derdouri a rappelé que le processus d’octroi de la licence 3G+ a été exécuté selon « un calendrier précis qui a été respecté ». Il s’agit du lancement de l’appel à la concurrence le 1er Août 2013, de la date limite de dépôt des offres des soumissionnaires et de l’ouverture des plis le 15 Septembre dernier et des déclarations des attributaires provisoires des licences 3G+.

Elle a indiqué que la vraie compétition entre les opérateurs commencera après l’obtention définitive de la licence et son exploitation, ajoutant que « l’ARPT prendra en charge, comme elle l’a toujours fait jusqu’ici, l’accompagnement de la mise en œuvre par les opérateurs des obligations de leur cahier des charges ».

La ministre a affirmé, à cette occasion, que le gouvernement s’est engagé « résolument », avec le lancement de la 3G+, dans le processus « irréversible » de développement d’une économie numérique fondée sur la connaissance et l’intégration des technologies de l’information et de la communication.

Elle a estimé que le haut débit mobile (HDM) qui sera introduit en Algérie par le déploiement de réseaux mobiles 3G évoluée, contribuera « fortement » à l’usage des TIC et stimulera la croissance économique à travers la création de nouvelles richesses et l’émergence d’un vivier d’emplois à fort potentiel d’innovation.

Source : ici