Bien-être, Santé

Ménopause : la Vitamine D est inefficace.

Selon une nouvelle étude randomisée, supplémenter les femmes ménopausées, ayant des carences, mais non-ostéoporotiques en vitamine D n’apporte aucun bénéfice quelle que soit la dose ingérée, et n’augmente pas le taux d’absorption du calcium.

  • Rappelons que la vitamine D3 favorise l’absorption du calcium et du phosphore, elle joue un rôle dans la prévention de l’ostéoporose chez les femmes, la fonction musculaire et la diminution du risque des fractures.

 Un essai clinique a été mené pendant un an en double aveugle sur 230 femmes ménopausées, carencées en vitamine D (<30ng/mL) et sans ostéoporose :

– Groupe 1 : avait reçu une faible dose en vitamine D3 (800UI/j) contre placebo, 2 fois / mois.

– Groupe 2 : supplémenté à une forte dose de calciférol* (50 000UI) contre un placebo 2 fois / mois.

– Groupe 3 : n’ayant reçu que le placebo 2 fois / mois.

Les résultats ont montré que le taux de calcium n’a augmenté que d’1% dans le premier groupe, contre une baisse de 2% chez le deuxième groupe et d’1.3% dans le groupe placebo.

D’autre part, aucune amélioration n’a été observée sur la densité minérale osseuse (DMO), la force des malades, la masse musculaire, le statut fonctionnel et le nombre de chutes dans les trois groupes.

À partir de cette étude, nous concluons que malgré les recommandations de supplémenter les femmes âgées de plus de 65 ans en vitamine D3, la supplémentation n’apporte rien.

* calciférol = vitamine D.

Article rédigé par : Samira ACHI – Nutritionniste