Talents

Mehdi Alouane ou les mélodies féeriques.

Mehdi-Alouane


 Mehdi Alouane est un compositeur qui nous vient de l’est algérien, ses morceaux très singuliers et créatifs vous portent vers un univers surréaliste. Ce sont des émotions et un rêve qu’il nous offre avec son nouvel album « The Sound Of The Incurable Disease ». 

  • Parlez-nous un peu de votre parcours musical ?

A vrai dire j’ai un parcours de nomade, j’ai commencé mes premières notes en tant qu’autodidacte en Algérie à l’âge de 18 ans, et au fil des expériences ma soif de la musique m’a poussé à vouloir aller chercher plus loin et développer ma technique,donc j’ai pris contact avec plusieurs écoles en France et je me suis finalement retrouvé à Tempo Musik en Bretagne où j’ai été très bien accueilli et spécialement par Philippe Perron, le directeur de l’école, avec qui j’ai gardé un très bon contact, je suis d’ailleurs allé lui rendre visite il y a peu de temps de ça, c’est toujours avec un réel plaisir que nous nous voyons et qu’il suit ma carrière avec attention.

Je suis après allé à Lyon, mais mon aventure ne s’est pas arrêtée là, et je me suis inscrit à la Drum School, puis à l’école Dante Agostini.

Après cela, j’ai travaillé seul de mon côté et développé ma technique personnelle…

Si aujourd’hui je me retrouve en train de répondre à votre interview, c’est que je me suis battu et que j’ai travaillé dur pour en arriver là. Rien ne vient comme ça dans la vie et c’est mieux comme ça.

  • Quelles sont vos influences musicales ?

J’ai commencé à écouter la musique à l’âge de 14 ans avec le classique, puis j’ai découvert d’autres horizons, notamment le rock et le métal, ces derniers m’ayant énormément passionné. Mais je reste quand même ouvert à tous les styles, j’ai en effet beaucoup d’affinités avec la musique du monde, mais en règle générale, je ne définis pas ce que j’écoute par styles, lorsqu’une musique me touche au cœur, je l’aime, tout simplement, je ne peux pas me poser de limites musicales, c’est une relation d’affinités qui dépasse toutes les barrières. C’est comme une amitié, l’origine d’une personne ne me pose aucun problèmes, le plus important c’est la franchise des sentiments qu’on se porte mutuellement

  • Combien d’albums avez-vous fait jusqu’à présent ?

 » The Sound Of The Incurable Disease » est mon second album qui sera dans les bacs le 14 avril. Mon premier album, « Hatred For My Inner Chaos » est sortie il y a 2 ans de ça, en 2012. L’aventure ne fait que commencer! J’ai pas mal de choses à raconter encore, et pas mal d’horizons à explorer! A suivre…

  • Que pouvez-vous nous dire sur votre nouvel album ?

Le nouvel album est une production hors norme qui sort des standards habituels. C’est un album qui possède une forte identité avec des sonorités qui nous viennent des quatre coins du monde, c’est un concentré d’idées que je voulais exploiter depuis un moment. Mon maître-mot durant la composition de l’album a été l’innovation, en effet, j’ai cherché à m’éloigner de ce qui a été déjà fait et refait, et ceux qui avaient été surpris par le premier album, le seront davantage sur le nouveau.

Mehdi Alouane

  • Qu’est ce qui vous a inspiré cet album ?

Le moteur principal de mes inspirations, c’est la vie et tout ce qui nous entoure tous les jours. Prenons par exemple le titre de l’album  » Le son de la maladie incurable « , ce que je veux dire par cette appellation, c’est que les sons représentent l’écho qui nous revient tous les jours comme le souvenir, notre vécu, le chagrin, nos nostalgies, tous ces sentiments qui sont inhérents à notre existence,.qui, de par leur nature, sont liés d’une manière inséparable et nécessaire à notre personne. C’est donc incurable, et ça revient.

  • Quels en sont les titres ?

L’album comporte 13 morceaux, c’est un album-concept qui définit à travers chaque titre un sentiment, une situation, je laisse à l’auditeur le plaisir de le découvrir et de se l’approprier. A partir de sa date de sortie, l’album ne m’appartient plus.

  • Quels est le titre qui vous tient le plus à cœur ?

Chacun de ces morceaux a une forte identité, ils vous transportent tous à la fois dans une histoire différente, et je n’ai pour l’instant pas encore assez de recul par rapport à l’album, chaque morceau est une partie de l’édifice. Je ‘ai pas envie d’influencer l’auditeur sur le choix des morceaux, car tout le monde interprétera l’album à son vécu, il ne vous laissera pas indifférent.

  • Avez-vous rencontré un succès auprès des Français ?

Dans un premier temps, je remercie d’abord les français qui m’ont accueillis dans leur pays, c’était déjà un bon début.

Le premier album a été bien accueilli par la presse spécialisée internationale, et le nouveau qui n’est pas encore sorti est déjà chroniqué un peu partout dans les quatre coins du monde, c’est vraiment très motivant et encourageant! Merci à vous aussi pour tout l’intérêt que vous apportez à l’album.

 

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=sPE4CH3lznE[/youtube]

Propos recueillis par Thiziri BOUKHALFA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *