Talents

Mazal : La musique a déjà commencé.

mazalMAZAL,un groupe algérien aux multiples sonorités à la fois blues,berbéro celtique,reggae..s’inspirant de toutes les musiques du monde avec des textes engagés prêchant la paix entre les peuples et l’unité de l’Afrique.

Nous avons eu l’honneur de rencontrer aujourd’hui Kati Younes le batteur du groupe qui a répondu à nos questions.

Pourquoi Mazal ? D’où l’idée du nom vous est venue ?

Mazal est venu spontanément lorsqu’on cherchait le nom à donner au groupe, ce nom ressemble beaucoup à la vie à l’algérienne ou tout est à construire. C’est le frère de notre guitariste qui a proposé le nom, on l’a adopté car ça sonnait bien aussi.

Le groupe est formé de combien de personnes ?

Le groupe à la base se composait de 7 musiciens, chacun d’un univers différent de l’autre par ses tendances et ses influences. Ils restent 4 permanents et on est dans une autre recomposition du groupe, ça nous permettra d’avoir un autre son encore plus varié et riche.

Votre album  » Tanaga  » interprète quoi exactement ?

L’album Tanaga et qui veut dire en français Témoignage, en fait c’est notre premier album dans lequel on voulait chanter l’Algérie d’aujourd’hui, car on a l’impression que l’Algérie officielle ne raconte que le 1er novembre !! , du coup même musicalement on cherchait un son nouveau avec des instruments à la fois traditionnels et modernes qui reflètent un peu notre époque.

Avez-vous votre propre parolier ?

Les paroles et les musique sont propres au groupe, il y a un titre qu’un parolier nous a écrit dans l’album qui est  »Azul » et qui est Nabil Mehdioui.

L’album a pris combien de temps ?

L’album nous a pris 2 ans et demi pour le composer et le réaliser.

Lequel des 9 titres de l’album a pris le plus de temps?

Le titre qui nous a pris beaucoup de temps est le premier « cheikh aherraz » car c’était le premier qu’on a composé.

Vous souhaiterez travailler avec quel artiste ?

Vu ce que fait le groupe, on aimerai travailler avec beaucoup d’artistes , et parmi ceux qui nous ont bercé le plus dans ce style c’est bien Cheilkh sidi bemol , avec qui moi Kati Younes le Batteur du groupe ai eu la chance de jouer dans un concert ou je l’ai accompagné à la percussion. Et d’ailleurs on projette de  lui proposer de jouer dans notre deuxième album éventuellement.

Vous parlez dans votre album de : vie, amour, engagement, paix comment s’est fait ce choix de sujets ?

Dans cet album, tout les titres gravitent autour des thèmes de paix et de fraternité entre les peuples , on est issu d’une culture musicale très contestataire et engagée , ce qui donne beaucoup de sens à notre travail au delà de la musique.

Blues-lhif raconte votre rêve ? Ou le rêve de quelqu’un parmi vous ?

Blues l’Hif est mon rêve à moi que je crois que c’est aussi le rêve de chaque jeune de ce pays ayant un diplôme universitaire et une volonté d’avancer et de voir la paix autour de soit pour profiter de la vie. Mais hélas tout ça n’est qu’un rêve.

Des projets en vue ? Ou des tournées ?

On a eu beaucoup de tournées ces deux dernières années, et maintenant on s’est retiré un peu pour entamer les compositions pour le prochain album. Après on fera une tournée si tout va bien.