Talents

Majazz : Quand la réalité est plus jolie que le rêve.

Majazz  est un groupe qui a su faire un mélange savoureux entre différents styles occidentaux avec introduction des aires orientales et maghrébines. Aujourd’hui on a pu rencontrer le chanteur, parolier Nedjmeddine Djerfi qui nous a fait découvrir plus sur le groupe à travers les réponses :

D’où vous vient l’idée du nom ? Pourquoi Majazz ?

Majazz, on l’a tiré du mot arabe  » El majaz  » qui signifie la métaphore et ça au premier lieu à cause de nos textes qui sont purement métaphoriques avec des mélodies purement occidentales en introduisant des sonorités maghrébines et orientales . Donc l’idée c’est que l’emballage, les titres et  la couverture vous donneront une idée mais le contenu est tout à fait différent .

Les membres ne font que de la musique dans leur vie ?

Pour les membres, non, ils ne font pas que ça. On va dire que la musique c’est beaucoup plus comme un hobby pour eux en plus ils sont tous des autodidactes . Le chanteur ( Moi ) : Je suis chirurgien dentiste, je viens d’obtenir mon diplôme . Le guitariste , le percussioniste  et  le bassiste sont des étudiants tandis que le flutiste, mendoliste ( C’est la méme personne ) il est prof de musique et le batteur est informaticien .

Vous faites quel genre de musique exactement ?

Pour notre style de musique, je dirai que c’est tout un éclectisme musical et c’est ce qui va être plus claire après la sortie de l’album. C’est un mélange entre différents styles occidentaux avec introduction des aires orientales et maghrébines.

Touba est l’une de vos chansons les plus connues, qui en est parolier ?

Pour le parolier de Touba ainsi que tous nos titres c’est moi le parolier.

Qui a eu l’idée de faire la reprise de Ya bellaredj ?

Pour l’idée de Bellaredj c’était un ami du groupe qui nous a refilé l’idée et on l’a travaillé. Au début ce n’était qu’un nouvel arrangement qu’on jouait entre amis après on a enregistré le passage radio et ça à fait du bruit Hamdoullah.

Quelle scène vous a le plus marqué ?

La scène qui nous a marqué le plus est celle du Théâtre régional de Constantine le 14 Janvier 2012. 

Reggae’mption , pourquoi ce titre ?

Reggae’mption : l’idée était d’un morceau pour les enfants perdus , les êtres abandonnés, c’était genre un petit message pour raconter leurs histoires et essayer de rétablir leurs situations en sensibilisant les gens donc on a choisi ( Reggae for the redemption ) Avec un petit jeu de mots. On a créé ce mot reggae’mption ) .

Quels messages essayez vous de faire passer à travers votre musique ?

Bah comme message, je n’ai qu’un seul et c’est le suivant : Comme on essaye tout le temps d’introduire des aires et des touches occidentales pour fusionner notre musique algérienne on peut faire de même avec les touches arabes et orientales de nos ancêtres sur toute une panoplie de styles musicaux occidentaux pour leurs donner une autre saveur.

Comment voyez vous l’avenir de la musique en Algérie ?

L’avenir de la musique en Algérie : En voyant tous ces nouveaux groupes ça fait vraiment chaud au cœur et ça encourage parce que la vraie musique algérienne refait face avec une touche jeune et créative. Et si je pourrais me permettre de dire c’est qu’ils essayent de se spécifier et d’éviter de jouer la même chose à chaque fois il faut risquer et créer du nouveau ça peut prendre du temps pour faire du bruit et du buzz mais ça finira par le faire .

Des projets ou dates en vue ?

Pour les dates Oui, on en a prévu  pour l’avenir dans l’est algérien et même à Alger. On a juste des préoccupations après on refera face, ainsi qu’il y aura prochainement Inchallah un single en avant première pour l’album Inchallah dont on prépare les morceaux délicatement.