Talents

Lotfi Sellami : Un jeune algérien avec un avenir prometteur.

Lotfi Sellami est le plus jeune délégué arabe chargé de l’information et de la presse, le plus jeune journaliste algérien et arabe et élu plus jeune diplomate en 2012, écrivain et réalisateur cinématographique. Né en Avril 1997 et jeune lycéen, qui a fait couler beaucoup d’encre sur lui. Il a aujourd’hui accepté de répondre à nos questions.

Découvrez le à travers ses réponses :

Comment votre histoire avec le journalisme a-t-elle commencé?

Je suis issu d’une famille simple et modeste mais je me sens plutôt spécial car à 10 ans, alors que les enfants de mon âge jouaient à devenir les nouveaux Ronaldo ou Zidane dans les terrains vagues des quartiers d’Alger, moi je m’amusais à transformer ma chambre en décor de studio et en essayant d’imiter certains journalistes et présentateurs de la télévision.

Depuis mon jeune âge, j’ai toujours été passionné par le  journalisme ,j’ai toujours aimé présenter des émissions de télévision et des  Journaux télévisés et cela m’a toujours procuré un bonheur immense.

Quelles sont vos passions?

Mes plus grandes passions sont :  le journalisme puis la politique ensuite  la musique et l’équitation , dans la vie j’aime lire, écrire des poèmes, rédiger des livres.

 Par rapport à vos études est ce que ça vous prend beaucoup de temps?

Oui, en fait en tant que journaliste présentateur, écrivain et délégué, ça me prend vraiment beaucoup de temps. D’ailleurs je ne trouve même  pas le temps pour pratiquer du sport , mais j’arrive toujours à être brillant dans mes études.

Quels sont les sujets qui vous intéressent le plus ?

Généralement, les sujets d’actualité politique, économique et culturelle sur le plan national et international mais il faut dire que je m’intéresse beaucoup aux sujets sécuritaires.

Qui et comment on vous a encouragé ?

Ma famille et mes  amis ont toujours été une source d’énergie qui me poussait à croire en moi, cela est un grand soutien pour moi, aussi j’ai des différentes relations avec des hauts responsables  gouvernementaux en Algérie et dans le monde arabe cela m’a beaucoup aidé dans ma carrière.

Aujourd’hui je vis mon rêve étant un délégué arabe chargé de l’information et de la presse le plus jeune au monde. Un rêve qu’il s’attelle à construire patiemment, étape après étape, sous le regard conciliant d’une  famille qui a toujours accepté de financer les ambitions de son fils talentueux mais je dois dire que j’étais celui  qui, à chaque fois, trouvait une raison pour ne pas abandonner et continuer à poursuivre mon rêve de partager mes talents  et mes expériences  avec les autres.

 Qu’avez vous réalisé ? et à quoi  avez-vous participé?

j’ai créé à l’âge de 14 ans la radio Bouamama internationale, la première radio éducative en Algérie, au  Maghreb et en Afrique du nord.

J’ai eu droit à des expériences magnifiques, parmi elles, celle qui m’a le plus marqué, c’était ma participation dans le forum international de la presse en Europe. Et ma participation dans le forum de la ligue arabe.

J’ai eu aussi beaucoup de passages à la radio et la télévision, et j’ai également travaillé comme un présentateur de news et émissions télévisées dans une chaîne privée algérienne. Ensuite j’ai travaillé comme un  présentateur du JT news dans la QN.TV de Doha Qatar.

Pour moi Travailler dans l’audiovisuel est quelque chose que j’ai toujours voulu faire et faire de la télévision n’est pas uniquement un but qu’on se fixe, c’est une raison d’être.

J’ai écrit 3 livres en langue arabe dans les thèmes des relations sociales et personnelles notamment le comportement des jeunes.

Je me suis mis à la réalisation où j’ai réalisé des films documentaires de guerre en Algérie.

Mon dernier film qui a fait le plus de succès était sur le martyre Didouche Mourad sous le thème “Si nous venons à mourir défendez nos mémoires” et qui a été diffusé pour la première fois en Algérie dans les hôtels <<  Saint Georges Alger , Sheraton , Hilton Alger >> devant les moudjahidine* et les députés et l’échelle diplomatique et la presse algérienne et arabe.

Dernièrement j’ai été nommé pour un post gouvernemental comme un délégué arabe chargé de l’information et de la presse dont je suis le plus jeune au monde

Quels sont vos futurs projets ?

En ce qui concerne mes projets futurs,  je compte finir mes études, essayer de toucher  le maximum d’expériences dans ma carrière et pour bientôt je serai membre dans les nations unies.