Actu, High-Tech

L’offre 3G de Djezzy

L’opérateur de la téléphonie mobile Djezzy  lancera son service 3G au courant du premier trimestre 2014, a indiqué, ce jeudi 19 décembre, son PDG Vincenzo Nesci. «Nos premiers tests sont  prévus avant la fin décembre et dès  janvier, nous inviterons nos clients et partenaires à venir faire avec nous des tests d’usage au siège de Djezzy», a indiqué M. Nesci, au cours d’une conférence de presse au siège de l’opérateur à Alger.

M. Nesci promet de faire les choses «très vite, mais dans le professionnalisme et la rigueur». Dans un premier temps, Djezzy lancera la 3G dans quatre wilayas. Cet opérateur sera le dernier à lancer des offres 3G, après Nedjma Ooredoo et Mobilis qui ont lancé leurs réseaux 3G le 16 décembre. Cette situation n’inquiète pas Djezzy. «J’aurais partagé cette inquiétude si le retard s’étalait sur plusieurs mois. En ce qui nous concerne, les tests débuteront incessamment» ,répond M. Nesci, qui refuse de parler de retard dans la décision des autorités d’autoriser Djezzy à importer les équipements 3G. Il se dit «extrêmement satisfait» d’avoir obtenu l’autorisation d’importer le matériel. «Les autorités ont bien compris les raisons pour lesquelles nous avons voulu importer ce matériel», dit-il.

M. Nesci a affirmé que Djezzy mise sur l’avenir et « veut  préserver sa place» de numéro un sur le marché algérien du mobile, avec 17 millions d’abonnés. «Pourquoi se battre pour être numéro 1 dans les papiers sans l’être dans les faits?» s’interroge-t-il.

Sur le plan technique, les équipes de Djezzy s’attèlent à déployer les installations reçues pour pouvoir lancer la 3G. Le lancement  de la 3G Djezzy aurait pu être effectué très rapidement, souligne le conférencier, mais «l’opérateur a préféré un agenda  honnête et serein pour atteindre le niveau de qualité qui va créer de la satisfaction et de l’enthousiasme plutôt que de la déception».

M. Nesci rassure que Djezzy « n’a pas problème ni de cash  ni de crédit pour financer ses investissements». Il affirme par ailleurs, que son opérateur n’a pas l’intention d’introduire  son capital en bourse.

Durant ces premières semaines, Djezzy va analyser l’expérience de la 3G, observer  et écouter les attentes du consommateur et, c’est à la faveur de ces données que l’opérateur va arrêter ses objectifs dans la 3G.

Le patron de Djezzy a insisté à maintes reprises sur le « respect des décisions prises par l’ Autorité de régulation  de la poste et des télécommunications (ARPT)», « Ce n’est pas à Djezzy de contester  les décisions de l’Autorité de régulation. On respecte les lois du pays et on s’y adapte», précise  M.Vinscenzo. Il  affirme dans le  même sujet que la double numérotation, imposée par l’ARPT, « s’explique et se respecte à court terme». «Comme l’a indiqué l’Autorité de régulation, il y a d’une part la nécessité d’identification, et d’autre part la nécessité de mesure des volumes», a-t-il ajouté.

 

>>TSA