Actu, Tv/Ciné

Larbi Ben M’hidi au cinéma.

Début du tournage du film «Ben M’hidi» :

La triste célèbre Villa Sésini sur les hauteurs d’Alger s’est vue animée par un ballet important de journalistes, de ministres et de personnalités du monde de l’art et  de la culture, tous venus assister au premier tour de manivelle du film biopic Larbi Ben M’Hidi. Une date et un endroit bien symbolique pour annoncer le début de tournage d’une œuvre cinématographique qui relatera l’épopée du leader historique de la révolution algérienne ; depuis sa naissance  au douloureux épisode de sa pendaison en passant pas ses années de lutte et de militantisme  au sein des parties politiques.

Bachir Derrais, le réalisateur de la fiction historique sur la base d’un scénario écrit par Mourad Bourboune et adapté au cinéma par le cinéaste Abdelkrim Bahloul a déclaré que: « la genèse du film à pris cinq longues années ; entre recherches historiques et écriture, castings, repérages de lieux de tournages, chasse de sponsors, débattements avec l’administration et  moult –autre-  aventures et après  un véritable travail de fourmis,  le long métrage, s’est -enfin- vu démarrer d’un bon pied » a ajouté Bachir Derrais devant la présence de plusieurs ministres à savoir , la ministre de la culture Nadia Labidi, Tayeb Zitouni ministre des moudjahidines, Hamid Grine ministre de la communication ainsi que d’autres personnalités politiques et historiques. Le tournage se maintiendra jusqu’au mois de septembre prochain et s’étalera sur divers lieux de tournages  dont : Lakhdaria, Biskra, Béchar ainsi que dans des studios à Tunis où des décors importants ont été reconstitués pour l’occasion.

Pour le casting c’est Khaled Benaissa qui incarnera le premier rôle, celui de Larbi Ben M’hidi, l’acteur – rappelons le- a récemment été primé aux journées cinématographiques de Carthage pour son jeu d’acteur dans le film El Wahrani (L’Oranais) de Lyes Salem, l’acteur  montant du cinéma algérien sera entouré par d’autres talents qui lui donneront la réplique tel que l’excellent Nabil Asli et Idir Benaibouche qui incarnerons eux aussi d’autres figures emblématiques de la révolution Algérienne.

Une petite séquence du film a même  été projetée comme un avant goût de ce que sera l’œuvre définitive, qui toujours selon les propos du  réalisateur, pourra être découverte par le publique dans le trimestre de l’année prochaine. Une œuvre qu’on souhaite sera objective, sans censures, qui saura éviter les pièges du manichéisme  et surtout, sera  à la hauteur de notre héro national.

Par : Ouadah Mustapha Walid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *