Sport

La Boxe Thaïlandaise (Muay Thaï)

 

L’origine du Muay Thaï, est aussi incertaine que celle des Thaïlandais eux-mêmes, les Birmans ayant détruit toutes les archives de ce peuple. Il fut d’abord une technique militaire de combat rapproché. Au 18ème siècle, le pays connut une période de paix et le « Roi Tigre », pour occuper ses soldats, les obligea à s’entraîner au Muay Thaï. C’est ainsi que l’art martial des rois devint un sport très populaire.

La Boxe thaï nécessite des capacités mentales et cérébrales avant tout. En ce qui concerne les aptitudes physiques, elles viennent avec un entrainement physique endurci et une endurance qui, au fil du temps, deviendra l’atout majeur d’un pratiquant.

Il s’appuie sur quatre techniques : coups de poing , coups de pied, coups de coude  et coups de genou.  Le pratiquant porte des gants et un short. Les combats sont de 5 reprises de 3 minutes séparées par des pauses de 2 minutes.

L’image de cette discipline est assombrie par un risque majeur de dommages physiques et cérébraux mais la réalité est telle que, c’est un sport extrêmement efficace, qui par sa noblesse et ses origines, est l’un des sports de combats les plus populaires.

On se souviendra tous du film Kickboxer de Jean-Claude Van Damme qui, pour se venger, apprend d’un maitre Thaïlandais l’art et la manière de combattre. Sans oublier la célèbre trilogie Ong-Bak qui retrace des parcours hors du commun.

Cette discipline commence à intégrer notre société et enrôle chaque jour de nouveaux disciples. On peut parler d’un développement considérable de cet art en Algérie.