Culture, Littérature

Juste Algérienne, Un essai poignant , éditions Barzakh.

Il aura fallu attendre l’âge de 86ans à la moujahida Eveline Safir Lavalette qui s’est choisi d’être algérienne et pour l’Algérie afin de témoigner sur son combat durant la guerre d’Algérie.

La fille de pieds noirs, elle est née et a grandi à Alger. Fervente défensive des droits des algériens,elle a combattu jusqu’au bout pour la liberté des Hommes ce qui lui valut l’emprisonnement et l’asile psychiatrique.

Son livre ne parle guère de sa vie. Il met en évidence des proses, des poèmes intuitifs pour guider les verbes sur une intuition illimitée de savoir et de pensées. Enfant à Rouiba, engagée auprès le FLN, l’emprisonnement, l’indépendance, l’exile, le retour. Quel courage et quel amour démontre l’auteure pour cette patrie qui l’a envoûtée et à laquelle elle s’est vue attachée et pour laquelle elle a vécu. Témoignage aussi pognant et imposant qu’un roman où qu’une auto-bibliographie, Juste Algérienne reste la preuve indéniable que l’Algérie est l’un des pays les plus envoûtant au monde grâce à sa magie secrètement lié à différents fragments diaphanes que nuls de ne peut compter.

culture2_1783335

Sorti en Juin 2013, ce livre de 208 pages est disponible dans les librairies algériennes. Eveline Safir Lavalette, vit actuellement en Algérie, à Médea plus précisément où elle renoue avec un passé patriotique remarquable.