Talents

Ibrahim Seddik Taleb : des merveilles algériennes au bout de l’objectif.

Aujourd’hui, nous allons vous parler d’un talent qui a su nous éblouir en mettant en valeur la beauté de notre fascinante Algérie et qui nous a envoûtés avec ses œuvres. Nous espérons que vous aurez le même feeling en lisant cette interview réalisée par l’équipe DZ-Gen avec lui. Il s’appelle Ibrahim Seddik Taleb et il nous vient d’Alger. Nous vous laissons le découvrir ci-dessous à travers son histoire et ses parcours.

beauuuuté

~ Tout d’abord, présentez-vous en quelques lignes.

 Bonjour, je m’appelle Ibrahim Seddik Taleb. Je suis un jeune algérien de 27 ans résidant à Alger, et je travaille comme réalisateur indépendant dans la vidéo.

~ Depuis quand vous êtes-vous intéressé à créer ces vidéos?

 L’idée de créer ces vidéos m’est venue en 2012, mais je n’étais pas prêt à publier car je n’avais pas d’expérience en terme de montage et en réalisation finale du produit. Alors, j’ai décidé de me former dans ce domaine afin d’accomplir un travail acceptable et agréable à voir, et bien-sûr, je continue toujours à apprendre au fur et à mesure que je produis.

 ~ Vous-vous déplacez beaucoup pour faire de telles vidéos et combien de temps cela vous prend-t-il?

Oui bien-sûr, le déplacement est une partie de mon travail, parfois je me déplace 2 à 3 fois au même endroit juste pour capturer le moment parfait. Il y a aussi la technique du Time-Lapse (vidéo accélérée) qui prend par exemple 30 min pour accélérer le mouvement des nuages, et ça peut aller jusqu’à 3 ou 4 heures pour capturer le mouvement des étoiles comme sur la vidéo de Tigzirt (Tizi Ouzou). Mais l’étape qui me coûte énormément de temps, c’est l’organisation et l’assemblage des séquences, du choix musical, et de la correction des couleurs, car une vidéo de 3 minutes peut me prendre jusqu’à 2 semaines pour la finir. 

Décrivez votre passion en quelques mots, qu’est-ce qui vous a poussé à faire ce pas et explorer la beauté de l’Algérie?

Ce qui est fascinant depuis que j’ai découvert cette passion c’est que ma vision des choses a totalement changée, soudainement, tout ce qui se trouve autour de moi est devenu un sujet intéressant à filmer ! et aujourd’hui je me considère comme un chasseur d’images sur un terrain vierge et très vaste qui est l’Algérie.

~ Quel est le message que vous voudriez faire passer par vos vidéos ?

 À travers mes vidéos, j’essaye de transmettre un simple message de sensibilisation aux algériens qui, souvent ignorent la beauté qui les entourent, et j’aimerais aussi passer un message aux institutions culturelles qui ne font pas assez pour promouvoir notre pays.

 ~ Comment était votre parcours dans ce domaine là?

 J’ai commencé à faire des vidéos avec un simple appareil compact en 2006, mais c’était juste pour mémoriser des moments de joie entre amis. Mais tout a changé le jour où je me suis procuré un appareil reflex. Durant mon petit parcours, j’ai travaillé comme cameraman et acteur pour un site saoudien qui s’appelle 3eesho.com. Je me suis ensuite totalement dédié à ma passion en investissant tout mon temps et mon argent sur la production visuelle. J’espère que mon travail contribuera à donner une bonne image de l’Algérie.

seddik

 ~ Quels sont vos futurs projets ?

Mon futur projet, c’est de faire le tour des 48 wilayas et donner à chacune d’elles une image qui représentera la diversité culturelle et la beauté naturelle de notre Pays.

 

Vous voulez être subjugués davantage ? Suivez Seddik sur :

Youtube : Ibrahim Seddik Taleb.

Facebook : Ibrahim Seddik Taleb.

Sarah ZERMOUN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *