Talents

Hayet Zerrouk : suivre sa passion et savoir l’interpréter

Hayet Zerrouk artiste auteur, compositeur et interprète, très talentueuse a su nous mener délicatement dans un univers Pop/Rock qu’elle interprète d’une manière très expressive et féminine.

Elle a accepté de répondre aujourd’hui à nos questions. Découvrez la dans cet article :

♯ Très jeune, vous intéressiez-vous à la musique ?

Depuis toujours, si je me souviens bien depuis l’âge de six ans, la musique a toujours fait partie de ma vie. Mes sœurs et mes frères écoutaient des styles différents et j’appréciais leurs goûts bien qu’ils étaient différents.

♯  Comment avez-vous découvert votre passion ?

Je pense que c’est venu naturellement, je n’ai pas eu à chercher et à me forcer. J’ai toujours aimé chanter et cela m’a toujours procuré un bonheur immense. Donc je ne l’ai pas vraiment découvert, je pense que je suis née avec cette passion.

 ♯  Quelles sont les personnes qui vous ont le plus encouragé ?

Mes amis ont toujours été une source d’énergie qui me poussait à croire en moi, mais je dois dire que j’étais celle qui, à chaque fois, trouvait une raison pour ne pas abandonner et continuer à poursuivre mon rêve de partager mes émotions avec les autres. Je pense qu’on ne peut trouver un meilleur supporter que soit parce que le jour où on décide d’abandonner, peu importe le nombre d’encouragements, on laisse tomber.

♯  Quand on vous dit musique, vous pensez à quoi ?

Quand je pense à la musique je pense automatiquement au partage d’émotions, au bonheur que cela me procure, le temps d’une chanson ou d’un spectacle, on se sent aimé, je sens que j’existe, que je ne suis pas juste une personne parmi tant d’autres qui marche sur le chemin de la vie sans laisser de traces. Je sens que j’écris mon histoire et que je donne de l’espoir à ceux ou celles qui voudraient faire pareil.

♯  Qu’avez-vous réalisé depuis vos débuts ?

Un single et des collaborations qui ont fait que les gens reconnaissent Hayet et l’associe à la scène pop folk algérienne. Pour moi, il reste beaucoup à faire, je n’ai rien bâti, mais quand des gens m’envoient des messages pour me remercier pour la chanson «Dour» ou d’autres, je sens que le message de la chanson est passé et que, j’ai quand même pu toucher une ou deux personnes, si la chanson a pu donner du courage et de la volonté à ces gens-là, pour moi c’est ça mon aboutissement et Incha’allah il y en aura d’autres.

♯  Que pouvez-vous donner comme conseils pour les personnes qui veulent entrer dans ce monde ?

Je leurs dis tout simplement de rester fidèles à eux mêmes, de ne pas se perdre au milieu de vautours et les voleurs d’âmes, aux ennemis de la sincérité et aux défenseurs de la médiocrité, de rester intègre quoi qu’il arrive, le reste est entre les mains de Dieu et non pas ces gens qui veulent faire de la musique une secte qui refuse ceux qui ne sont pas adeptes de leurs règles et leurs principes de ne pas avoir de principes.

♯ Quels sont vos futurs projets ?

Mon album est en cours d’arrangement et j’espère que je pourrai vous révéler le prochain single en Septembre Incha’allah, je fais tout pour.

Hayet Zerrouk – Dour