Bien-être, Santé

Goitre ou dysfonctionnement de la thyroïde.

Goitre ou dysfonctionnement de la thyroïde

La grande majorité a déjà entendu parler du « Goitre », ce nom commun pour désigner le dysfonctionnement de la glande thyroïde qui peut révéler soit une hyperthyroïdie ou hypothyroïdie. Cette glande a pour fonction de sécréter des hormones (TSH, T3 et T4) nécessaires au bon fonctionnement des autres organes comme les reins, les muscles, intestins, ovaires, etc.., si le taux des hormones thyroïdiennes est anormal, on appelle ça alors une dysthyroïdie (dysfonctionnement de la thyroïde).

Glande thyroïde

La dysthyroïdie peut être soit :

1- Hyperthyroïdie : le taux de l’hormone FT3 est en hausse, alors que la TSH (thyroid stimulating hormon) est basse ou normale ; ce type est caractérisé également par l’augmentation du volume de la glande ou la présence de nodules, qui peuvent être découverts par une échographie cervicale (avec des ultra-sons) ou une scintigraphie (avec un produit radioactif).

Les symptômes d’une hyperthyroïdie sont :

Chute de cheveux

Yeux globuleux

Transpiration

Tachycardie (accélération du rythme cardiaque)

Troubles de sommeil

Intolérance à la chaleur

Infertilité

Faiblesse musculaire et irritabilité

Perte de poids

Selles fréquentes

Mains chaudes et moites

Tremblement des doigts

2- Hypothyroïdie : le taux de l’hormone FT3 est inférieur à la norme, en revanche, le bilan biologique thyroïdien peut révéler une TSH supérieure à la norme (ou normale). Dans ce cas, on observe des symptômes qui seront cités ci-après :

Cheveux secs

Perte de sourcils

Visage bouffi

Bradycardie (ralentissement du rythme cardiaque)

Intolérance au froid

Fatigue

Trouble de mémoire

Infertilité

Douleurs musculaires

Prise de poids

Constipation

Ongles cassants

En général, une hypothyroïdie est suivie par un traitement à Levothyrox®, mais il faut savoir qu’un régime spécifique au goitre est impérativement important pour améliorer l’état du dysfonctionnement de la glande, ainsi la réponse au traitement. Certains aliments doivent être bannis de la ration quotidienne du malade, et d’autres conseillés.

Si le malade ne suit pas le régime adapté au goitre, le traitement peut être perturbé et ne montre pas un effet total, voire même un prolongement de la durée de la guérison ou amélioration de l’état de santé.

 

Article rédigé par : Samira ACHI – Nutritionniste Diététicienne

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *