Bien-être, Santé

Futures mamans ? Surveillez votre alimentation !

Au cours des premiers mois de la grossesse, la grande majorité des femmes se soucient pour la prise de poids, l’esthétique, etc. En revanche, d’autres ne se privent absolument pas à table, ignorant toutes les erreurs alimentaires, le risque d’obésité et de développer un diabète gestationnel, mais aussi… les aliments et les carences présentant un danger pour le bon développement fœtal. Dans le présent article, nous vous citerons les dix principaux points à respecter rigoureusement pour assurer une bonne santé à votre bébé, ainsi qu’à la vôtre.

La glycémie : évitez d’abord un diabète gestationnel en privilégiant une alimentation à faible index glycémique comme les légumes verts crus ou cuits (à l’exception de la pomme de terre, betterave, carotte et fèves cuites qui on un index glycémique élevé), les fruits de saison frais (sauf la pastèque et la banane mûre). Divisez votre ration journalière en 4 repas par jours.

Infections alimentaires : la toxoplasmose et la listériose sont les deux de majeures infections alimentaires qui peuvent mettre votre bébé en danger. Évitez de manger la viande juteuse, bien au contraire, elle doit être très bien cuite. Les fromages crus, les poissons crus (ex. saumon fumé, sushi, etc.), charcuterie, lait cru, fromages fermentés à croûte (ex. camembert, brie, etc.) sont INTERDITS. De plus, il est nécessaire d’éplucher tous les légumes à peau (ex. concombre et tomate en salade) et les fruits à peau (ex. pèche, pomme, poire, etc.) ; bien laver les légumes destinés à la cuisson et éviter les fruits sans peau (ex. fraises). La laitue est interdite étant donné qu’elle soit le légume le plus contaminé par les pesticides et les micro-organismes (parasites, etc.).

Hygiène physique : lavez soigneusement vos mains avant tout contact avec les aliments et adoptez une bonne hygiène corporelle (attention aux WC).

Hydratation : l’apport en eau est très important, hydratez-vous bien !

Le calcium : les besoins en calcium augmentent durant la grossesse, c’est pourquoi il est impérativement important de pencher sur les aliments riches en cet oligo-élément comme : laitages, amandes, noix, radis, noisette, sésame, fenouil, chou, brocoli, raisin, épinards, cresson, jaunes d’œufs, etc.

Le fer : une future maman sur 3 souffre d’une anémie ferriprive, privilégiez des aliments riches en fer comme : légumes secs, céréales complètes, pâtes complètes, pain complet, foie, bœuf, fruits secs (pruneaux, raisin sec), petit-pois, épinards, radis, pistache, sésame, noix et amandes.

Les oméga-3 : utilisez l’huile d’olive et surtout l’huile de colza ou de pépins de raisin pour vos cuissons et votre assaisonnement.

Les allergies : les arachides (cacahuètes) multiplient par dix le risque que votre futur enfant ait une allergie au futur. Les cacahuètes sont interdites durant la grossesse et l’allaitement.

La vitamine D : cette vitamine joue un rôle important dans la fixation du calcium au niveau osseux, privilégiez les poissons gras (sardine, thon, maquereau, etc.).

La vitamine B9 : même pendant la conception (avant de tomber enceinte), une supplémentation en vitamine B9 s’impose afin d’éviter les malformations du tube neural chez le fœtus. Parlez-en à votre gynécologue pour une éventuelle supplémentation ou consommez les aliments qui en sont riches avec : les fruits oléagineux, les châtaignes, les épinards, le pissenlit, les asperges, les légumes secs, le melon, etc.

Article rédigé par : Samira ACHI – Nutritionniste