Gaming

Forza Motorsport 5

Comme prévu, Forza Motorsport accompagne cette année le lancement des consoles next-gen et plus particulièrement de la Xbox One. Et le moins que l’on puisse dire est que Microsoft place de grands espoirs en ce cinquième épisode, qui je rappel, est exclusivement disponible sur Xbox.

rencontre-developpeur-forza-motorsport-5-xbox-one-51

On ne parle pas de jeux vidéos sans parler de graphismes, la différence par rapport à Forza Motorsport 4 n’est pas tellement remarquée. Il faut voir dans les détails,  les reflets du volant et du tableau de bord dans le pare-brise, les animations du pilote qui se décontracte les poignets dans les lignes droites ou la modélisation du public.

forza-motorsport-5

La next-gen est visible surtout dans les  effets lumineux à couper le souffle, en effet, il arrive parfois d’être complètement ébloui en passant de l’ombre à la lumière ou lorsqu’on roule face au soleil. Et tenez-vous bien ! Le pilote ferme les yeux l’espace d’un instant.

forza-motorsport-5-gameplay

Au niveau du gameplay, on ne note malheureusement que très peu de nouveautés. On retrouve un pilotage assez exigeant qui impose d’être extrêmement prudent, que ce soit lors de l’accélération, du freinage et des changements de direction.

Les points positifs :

  • Sensations de conduite excellentes
  • Toujours aussi exigeant
  • Plutôt beau
  • La gestion de la lumière a une vraie influence sur le gameplay
  • Gestion de l’argent intéressante

Les points négatifs :

  • Mode Carrière peu immersif
  • IA catastrophique
  • Interface d’achat mal pensée
  • Système économique de mauvais goût
  • Seulement 14 circuits
  • Peu de voitures (environ 200)
  • Courses uniquement de jour et par beau temps