Tv/Ciné

Fellag Petits chocs des Civilisations

Après la trilogie, Djurdjurassic bled, Un bateau pour l’Australie, Le dernier chameau, et la pièce Tous les Algériens sont des mécaniciens dont les ancrages réels ou imaginaires se situaient en Algérie bien qu’émaillés de clins d’œil à la France, avec Petits chocs des civilisations, Fellag pose, cette fois, ses valises et son regard en France.

Fellag

Tout part d’un sondage d’opinion : le couscous serait devenu le plat préféré des Français ! 

Fellag interprète cette préférence en matière de cuisine comme un aveu de l’affection des Français de souche envers les Maghrébins. Et s’interroge : pourquoi cette affection s’exprime-t-elle si rarement ? Sans doute par pudeur… Chez Fellag, l’absurde et le burlesque se mélangent et forment un cocktail explosif. Petits chocs des civilisations surfe malicieusement sur les peurs, la méfiance et les clichés que les uns et les autres s’inventent pour se protéger des uns et des autres. C’est un délire sur la zizanie entre l’Islam et l’Occident, entre le Nord et le Sud, la France et l’Algérie, la Chine et le Cosmos …