Auto, Internationale, National

Essai du C4 Citroën Cactus : piquant, dans le bon sens du terme.

citroen_C4catus_ dz-gen

Cet essai a pour but de dégager les qualités et les défauts du C4 Cactus, et aussi de comparer entre ce qu’il promet suite à la conférence de Citroën pour son lancement (cliquez ici) et ce qu’en est réellement.

L’essai du Citroën C4 Cactus se déroule sur 400 km –principalement sur autoroute- et ce, en deux motorisations qui n’ont pas le même niveau de finition. La première est un 1.2 pure tech de 82 ch avec boite de vitesse manuelle 5 rapports sous la finition feel, et le deuxième en 1.6 e-hdi 92 ch avec boite de vitesse automatique à 6 rapports et palette au volant sous la finition shine.

Les ingénieurs ont mit du piquant sur ce C4 Cactus

Avec un design décalé, ce Cactus ne fera pas l’unanimité, mais finalement en le regardant sur route grandeur nature, il présente un design épuré et rond qui lui dégage un air baroudeur assez atypique et amusant.

Côté présentation, à l’intérieur, les plastiques sont dures mais la finition est soignée avec un bon ajustage. La contreporte arrière est très mince, ce qui profite à l’espace aux passagers arrières. Cependant, la vitre arrière ne s’ouvre pas de manière traditionnelle mais est entre-bayante (comme sur les modèles coupé à 3 portes). Quant à la baquette avant, elle est large, ce qui profite à un espace grandiose au conducteur et passager qui les attire à prendre un parcours aisé.

Technophile

L’esprit épuré est aussi mis en avant avec l’absence de bouton, la tablette tactile centralise toutes les fonctions (climatisation, ordinateur de bord, musique, etc.). Un autre écran devant le volant centralise d’autres  informations comme la vitesse, le niveau de carburant, le passage des rapports et le kilométrage. On regrette cependant, l’absence de compte tours (tr/min). Le frein à main est ludique et assez original sur la version à boite automatique qui ravira les technophiles.

Le magic wash est révolutionnaire, il optimise le jet d’eau et garantit la propreté du pare-brise, il est disponible sur toutes les finitions et est un vrai régal.

Sur route

Que ça soit pour l’essence ou le diesel, la direction assistée est légère et pratique que ce soit en ville ou sur route rapide. Elle se présente aussi comme précise et est parfaite pour les voyages. L’esprit voyage qui est mis en avant est justifié par conséquence. Cependant, en voyage, les bruits de vent sont présents car l’insonorisation n’est pas bien aboutie, le reste des bruits (moteur…) sont maitrisés.

En 1.6 e-hdi 92ch, et en boite automatique à 6 rapports avec palette au volant, elle présente une performance largement suffisante sur ce type de véhicule. Les accélérations sont plutôt franches et emmènent l’engin aisément que ce soit en ville ou sur route rapide ; la consommation est maîtrisée avec une moyenne de 4.8l/100km sur route rapide (entre 110 et 120 km/h) et 5,8 l/100km en ville. On est loin des 3.1l/100km promit par ce moteur.

La boite automatique est très pratique, mais le temps de réponse de cette dernière est lent (entre 1 et 1,5 sec pour changer de rapports). Cependant, on s’y habitue car le véhicule n’est pas conçu pour être sportif, et en conduite normale cette lenteur n’est pas très ressentie.

En 1.2 essence pure tech 82 ch, et en boite manuelle à 5 rapports, il présente étonnement des performances suffisantes pour un tel gabarit. Ceci est expliqué par la masse qui est réduite (plus légère de quelques kg  par rapport à la C3 d’habitabilité moindre). Le parcours sur route rapide est aisé et le moteur emmène l’engin facilement avec des accélérations satisfaisantes. La boite manuelle est précise et facile à manier, c’est ce qui est un point fort comparé à la boite automatique. Quant à la consommation, elle est de l’ordre de  6.8 l/100km, on est là aussi loin des 4.6 l/100km mais elle reste tout à fait raisonnable pour une motorisation essence.

Gros points fort, pour les deux motorisations, le confort, qui est un atout pour ce modèle. Sur tout le parcours routier, la voiture s’est montrée très confortable absorbant toutes les imperfections de la route. Le pari des ingénieurs est tenu pour ce point.

Conclusion

Les clients branchés sont largement ciblés avec son design atypique. Ceux qui aiment le voyage sont aussi précurseurs de ce modèle.

Avec un engin aussi décalé, il présente évidemment quelques défauts qui sont vite pardonnés et oubliés vu les qualités qu’il présente. L’engin tient à sa promesse et est parfait pour un usage quotidien et comble les contraintes qui y sont issus ce qui fait de lui un bon véhicule qui sort de l’ordinaire.

Conseil : préférez les teintes claires sur ce type de véhicule comme le gris argent, il lui va à merveille.

Citroen_C4cactus_dz-gen_1 Citroen_C4cactus_dz-gen_2 Citroen_C4cactus_dz-gen_3 Citroen_C4cactus_dz-gen_4 Citroen_C4cactus_dz-gen_5 citroen_C4catus_ dz-gen citroen_C4catus_ dz-gen_9

Article rédigé par : Ibrahim TABANI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *