Talents

Djemiai Naïl, quand la photographie devient une vision.

Djemiai_Naïl_photography1

Djemiai Naïl est un photographe algérois, passionné  de musique. Découvrons ce jeune et talentueux photographe à la vision venant d’ailleurs.

 

nail 3

 

 

• Parlez-nous un peu de vous ? Quel est votre parcours ?

Pour commencer, je suis un jeune étudiant de 21 ans, passionné des arts mais j’ai une petite préférence pour l’art visuel. Cela fait trois ans que je m’intéresse à la photographie, je suis un autodidacte, je n’ai jamais suivi de formation. Les premiers temps je prenais des photos de tout, tout le temps et puis j’ai rencontré des gens qui partageaient ma passion, donc nous sortions souvent pour prendre des photos ; cet échange m’a permis de progresser, et d’apprendre des autres.

• Quelle est votre histoire avec la photographie ?

Je me suis toujours intéressé à la photographie et quand j’étais au lycée, je suis parti avec une amie à la foire du livre d’Alger et  je suis tombé sur un livre de « National Geographic », qui  regroupait les plus belles photos prises par des photographes de la chaîne au fil des années et j’en suis tombé amoureux. Donc ce livre a été en quelque sorte «l’élément déclencheur » de ma décision de me lancer vraiment.

nail 2

 • Que ressentez-vous quand vous prenez des photos ?

Prendre une photo…l’action en elle-même n’est qu’un simple clic sur le déclencheur mais ce que je ressens en réalité c’est carrément autre chose, c’est comme libérer toutes mes émotions pendant une fraction de seconde et les voir se perdre pour ensuite revenir vers moi, ça me procure une joie incomparable mais ce n’est pas chaque photo qui me procure la même sensation, si je dois prendre des amis en photos c’est différent (rires).

 

• Avez-vous exposé vos photos ?

Oui, j’ai exposé quelques-unes de mes photos au village universitaire de l’USTHB, à l’occasion de son 74 ème anniversaire, l’exposition a duré une semaine. Mais je n’étais pas le seul exposant,  il y avait d’autres œuvres d’autres photographes, nous avons donné des ateliers d’initiation à la photographie aussi.

• Prévoyez-vous des expos pour le futur ?

Ça reste flou, mais j’ai quelque chose derrière la tête ;  j’ai quelques contacts qui m’ont proposé des rencontres pour  leur montrer mes réalisations dans le but d’organiser d’éventuelles expos sur Alger et pourquoi pas plus tard dans tout le territoire national, mais je préfère ne pas m’emballer vu que rien n’est encore certain.

 

 

nail 1

 

• Avez-vous d’autres passions que la photographie ?

Oui, je suis aussi  musicien, j’ai été bassiste dans un groupe, mais maintenant je gratte tout seul sur ma guitare à la maison, j’ai aussi eu une petite période où j’apprenais à devenir illusionniste ou « magicien » si vous préférez. Le problème c’est qu’à cette période j’avais la photographie et la musique ainsi que mes études à gérer et pas assez de temps, du coup j’ai dû laisser tomber « la magie » une année après avoir débuté pour me consacrer pleinement à la photographie.

• Quels sont les conseils que vous donneriez aux jeunes artistes ?

Je leur dirai de ne jamais abandonner, de suivre leur passion jusqu’au bout, de tenir compte des critiques que l’on reçoit et ne pas se décourager quand on a l’impression que ce qu’on fait n’est pas à la hauteur de nos attentes ou celles des autres, mais surtout ne soyez pas fainéants !

nail 4

 

 

 

Par : Thiziri BOUKHALFA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *