Bien-être, Santé

Diabète : ce que le médecin ne vous dira pas

diabète

Connu comme MNT (maladie non transmissible), le diabète est devenu la maladie du siècle. Très répandu dans les pays industrialisés et en voie de développement, cette anomalie touche pratiquement toutes les tranches d’âge.

Il existe plusieurs types de diabètes, dont les plus connus sont le type 1 (insulino-dépendant, ou le diabète juvénile) et le type 2 (insulino-résistant, ou diabète de maturité).

Chez le diabétique du premier type, le malade ne peut pas produire de l’insuline, c’est pourquoi il nécessite des injections au quotidien, en revanche, chez le diabétique du deuxième type, son corps résiste à l’insuline produite par son pancréas se traduisant ainsi par un manque de réaction insulinique, donc la thérapie chez ce type diffère du premier et se base sur des antidiabétiques oraux.

injection_insuline

Ce que le diabétique type 2 ignore, est qu’une mauvaise hygiène diététique aggrave son état, et son pancréas finira par s’épuiser en trop sécrétant de l’insuline, ceci se traduira après plusieurs années par une insuffisance insulinique, et le malade deviendra insulino-dépendant lui-aussi !

Ce que votre médecin ne vous dira pas, est que l’insuline fait grossir, d’ailleurs le rôle majeur de cette hormone est le stockage des glucides dans le tissu adipeux (engraissement) ! Cet effet secondaire est le plus souvent lié à un déséquilibre alimentaire et une mauvaise hygiène de vie, le patient néglige d’aller consulter un spécialiste en nutrition pour être mieux réadapté diététiquement, et l’erreur fatale commise par les médecins est de proscrire toutes sources de glucides (sucres rapides ou lents) en se focalisant sur la charge glycémique. En effet, ceci rend le malade sujet à des hypoglycémies (matinales surtout) qui se traduira par une asthénie au cours de la journée.

diabete-de-type-2Diabetes-Diet

Chers lecteurs, si vous êtes diabétiques ou vous en connaissez une personne atteinte, sachez qu’il est impérativement nécessaire de suivre un régime personnalisé et bien adapté à son état de santé, la médication ne suffit pas, d’ailleurs plusieurs patients ont vu leur bilan glycémique (glycémie à jeûne + hémoglobine glyquée) s’améliorer après deux mois de réadaptation nutritionnelle et ils affirment ne pas avoir d’hypoglycémie matinale.

diabete de type 2diabete de type 2

 diabete-de-type-2diabete-de-type-2

N’épuisez pas votre pancréas en mangeant n’importe quoi et n’importe comment, les protéines sollicitent également la sécrétion d’insuline tout comme le sucre. Évitez les quatre « P » (Pâtisserie, pain, patates et pâtes) et contrôlez votre poids ainsi votre tour de taille ( < ou = 80cm chez la femme et < ou = 94cm chez l’homme). Mais l’idéal reste d’être suivi par un nutritionniste professionnel.

 

diabetes-and-obesity

 

Article rédigé par : Samira ACHI – Nutritionniste

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *