Bien-être, Santé

Deux bonnes graisses peu connues

Deux bonnes graisses peu connues

Les bonnes graisses fournissent une protection cardiovasculaire en diminuant le niveau de l’inflammation et en maintenant le niveau du mauvais cholestérol bas. Cependant, tout le monde parle de l’huile d’olive et ses vertus mais la plupart ignorent qu’il y en a d’autres huiles bien meilleures.

Huile d’avocat :

Comme l’huile d’olive, elle est très riche en acides gras mono-insaturés mais beaucoup plus particulièrement en Oméga-7, l’acide palmitoléique, et en Oméga-3 (acide alpha-linolénique) qui sont qualifiés d’acides gras essentiels.

Grâce à sa richesse en vitamine E, l’huile d’avocat est très résistante à l’oxydation [pendant la cuisson les huiles s’oxydent et forment des radicaux libres incriminés dans l’apparition des cancers], son point de fusion atteint les 250°C (température à laquelle l’huile se dégrade et forme des produits toxiques), ce qui fait d’elle l’une les huiles les plus stables qui se conservent bien plus longtemps.

Huile MCT :

     Il s’agit d’une huile liquide ou plus précisément des triglycérides à chaîne moyenne (MCT = Medium Chain    Triglycerides) qui ont un intérêt nutritionnel d’ordre énergétique et sont utilisés en nutrithérapie dans les maladies  chroniques du foie ou encore la malabsorption lipidique chronique (dans le cas d’une mucoviscidose).

    Entre autres, l’huile MCT est prescrite de façon complémentaire dans un régime cétogène afin de lutter      contre le  cancer, car, cela aidera le corps à passer en mode cétose et les cellules cancéreuses  n’auront donc plus de  quoi survivre [pour la simple raison : elles ont l’habitude de consommer le glucose].

 

   Il est à noter que l’huile MCT a un effet laxatif, la quantité journalière doit être prescrite par un  nutritionniste en fonction de l’âge, le poids corporel, la tolérance et l’état de santé du patient. Une introduction progressive dans l’alimentation (salade, plats froids, etc.) est nécessaire afin d’éviter la survenue des diarrhées et vomissements.

 

Article rédigé par : Samira ACHI – Nutritionniste –

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *