Talents

Anya Merimeche : Quand la plume s’exprime au jeune âge.

Anya Merimeche, symbole de la jeunesse algérienne qui a su se démarquer, même pas 16 ans et déjà écrivaine d’un roman qui s’intitule  Alexander, La Chute Aux Enfers. Cette jeune lycéenne, va se présenter à travers notre interview. Comment a-t-elle aimé l’écriture et s’est mise à écrire ? Comment a-t-elle pu écrire son livre ? et quels sont ses projets d’avenir ?

Comment votre passion a-t-elle commencé?

L’écriture a toujours fait partie de mon quotidien, car j’ai évolué dans un environnement littéraire particulier. Mon père est un passionné de lecture et m’a toujours donné l’envie d’inventer et d’imaginer. Pour moi, l’écriture est une façon magique de vivre plusieurs vies en n’en vivant qu’une seule. Par exemple, je pourrai écrire un roman où je serai une tueuse en série mais en étant toujours en sécurité dans ma réalité. C’est un moyen d’envisager tous les chemins possibles et de laisser libre court à mes tentation.

Parlez nous de votre histoire avec votre roman

En Septembre 2012 j’ai édité un roman du nom d’Alexander, La Chute Aux Enfers au niveau d’une coédition Dar El-Ikhtilef, pour l’Algérie et Dar Ennachre pour le Liban. Le roman raconte l’histoire d’un jeune adolescent de 15 ans qui perd sa mère et qui se voit obligé de faire son deuil chez son père, le même père qui l’abandonna douze ans auparavant. Dans un chemin rempli de rencontres et d’expériences enrichissantes, Alexander devra faire de sa peine une arme qui l’aiderait à remonter la pante.

Quels sont vos projets ?

En ce qui concerne mes projets futurs, eh bien nous avons un recueil de contes pour enfants prêt à être édité avant le prochain SILA 2013 en plus d’autres romans qui seront édités au cours des années prochaines.