Sport

« Ali bomaye »

Mohamed-Ali

(Photo: Ali vs Liston à leur 2ème rencontre.)

Dans le cours d’aujourd’hui, nous allons parler de boxe anglaise… Plus précisément, de la personnalité sportive du 20ème siècle, à savoir, Muhammed Ali.

Né un 17 Janvier 1942 à Louisville, Kentucky, USA. A 17 ans il gagne les Golden Gloves, en amateur, dans la catégorie mi-lourd et en poids lourd à 18 ans.

Muhammed Ali ne doit pas sa notoriété et son statut que pour sa carrière de boxe mais aussi pour son histoire en tant qu’activiste social et son franc parler, toujours en prose.

Il ne n’a  pas toujours été apprécié par le peuple américain, ou du moins pas de la majorité.

En 1967, il est arrêté et reconnu coupable de fraude suite à son refus d’aller faire la guerre du Vietnam, à cause entre autre de ses croyances, celle de la Nation de l’Islam.

Il a rejoint the Nation of Islam, en 1964, une organisation politico-religieuse qui se battait pour la cause des noirs-américains et prône un islam qui n’avait rien à avoir avec la vraie religion musulmane. La même année, Malcolm X quitte The Nation of Islam et se convertit à l’islam sunnite, Ali en fera de même 11 ans plus tard.

La sentence, pour sa fraude, se traduira par la destitution de sa licence de boxeur  et de son titre de champion du monde, qu’il a gagné en 1964 face à Sonny Liston, alors que ce devait être une formalité pour ce dernier, Ali créa la surprise et donna un nouvel élan pour sa carrière.

Il passera 4 ans hors du ring, mais remportera son procès devant la Cour suprême des USA et reprendra sa licence en 1970, cette absence nuira à sa boxe sur le plan technique et physique. Ceci s’illustrera par une défaite, aux points, contre Joe Frazier, en 1971.

Ce combat, surnommé alors : «  Le Combat du Siècle », opposera ces 2 champions du monde dans une bataille sur 15 rounds pour le titre. Ali commencera les 3 premiers rounds comme s’il n’avait pas observé 4 ans d’absence, mais Frazier, qui était connu pour être le plus grand encaisseur de l’histoire et avoir une mâchoire en acier, se rattrapera sur la majorité des rounds, envoyant même Ali au tapis 2 fois, au 11ème et au 15ème round.

Il rencontrera de nouveau Frazier dans 2 autres combats, qu’il gagnera.

L’autre grand combat de Muhammed Ali, et l’un des plus grands combats de l’histoire de la boxe anglaise, est bien celui qu’il disputera à Kinshasa, dans l’actuelle RDC, contre George Foreman pour reprendre le titre, 10 ans après avoir remporté le premier.

Il gardera son titre de champion du monde pendant 4 ans et le défendra 10 fois. Titre qu’il perdra de nouveau, à l’âge de 36 ans, face à Leon Spinks et le remportera encore en 1979 contre Larry Holmes, son ancien sparing partner qui l’avait aidé lors de sa préparation pour le combat contre Foreman.

Son palmarès, en tant que professionnel, s’élève à 61 combats officiels, 56 victoires dont 37 K.O. et 5 défaites dont l’une d’elle était un abandon, son coach après avoir jeté la serviette, l’empêchera de finir son dernier combat pour le titre au 11ème round, à 38 ans. Il sera diagnostiqué de la maladie de Parkinson, 4 ans après ce combat.

Le style de box de Mohamed Ali était pour un boxeur poids-lourd, il n’a jamais perdu par K.O..

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *