Talents

Ahmed Amine BOUNEB : des dessins …surprenants !

Nous allons vous parler cette semaine d’un talent qui ne cesse de nous surprendre avec ses dessins. Il s’appelle Ahmed Amine Bouneb et il nous vient d’Alger. Il est à noter que ses dessins sont faits à base de crayon de pierre noire et battons de charbon qui sont ineffaçables. Il n’a donc pas droit à l’erreur sinon il faudra recommencer à nouveau. Découvrons-le sans plus attendre.

dessin 3

Qui est Ahmed Amine ?

Je me présente, je m’appelle BOUNEB Ahmed Amine, j’ai 25 ans et je viens d’Alger, plus exactement de Kouba. Deuxième fils d’une famille modeste, Bachelor in Business Administration. Je suis un jeune amateur de dessin, et je pense que je tiens cet amour d’art de mon grand père, que je n’ai jamais connu réellement, qui était un artisan sculpteur sur bois.

dessin 6

Depuis quand pratiquez-vous le dessin ?

Bon, le dessin, je vais dire que je le fais depuis toujours, dès mon jeune âge, je me mettais à dessiner tout et n’importe quoi (souvent je prenais des claques de la part de ma mère, parce qu’à chaque fois, je salissais mes vêtements), mais le véritable coup d’envoi était en avril 2008. Il y avait un concours de dessin au collège où mon petit frère « Youcef » (que je le salue par cette occasion), m’a demandé de l’aider à faire un dessin sur le « 16 avril ». Le résultat était à leurs yeux (les jurés) formidable. Ils ont fait appel à mes parents et le verdict est tombé (que ce n’était pas vraiment mon frère qui avait fait ça… ), donc on m’a demandé de venir. Et c’est là que j’ai commencé vraiment à me mettre dans le bain !

dessin 4

Avez-vous fait des études pour améliorer votre talent ou c’est un don que vous possédez ?

En ce qui concerne les études, j’ai essayé d’intégrer l’école supérieure des beaux arts d’Alger, mais pour des soucis purement personnels avec un professeur là-bas, j’ai tout laissé tomber. Ça m’aurait sans doutes beaucoup aidé pour améliorer mon talent modeste. En revanche, j’ai été contacté par de nombreuses associations culturelles en Europe. Je suis parti pour des expositions en Belgique, en Hollande et autres… dans des festivals culturels (je peux citer : Festival de l’amour en février 2014 à Mons (Belgique), c’est ma dernière exposition d’ailleurs), ou même sur les places publiques à Lille, Bruxelles, Aachen, Luik, Maastricht, Eindhoven… Je trouvais vraiment de l’estimation et les gens étaient vraiment sympas avec moi (on m’a même proposé d’enseigner le dessin pour les petits enfants à Mons). Je comptais bien m’installer d’ailleurs, mais pour des raisons familiales et de santé j’ai dû rentrer. Et je ne regrette rien ^^. Alors maintenant que vous me parlez de mon talent, je ne me vois pas aussi talentueux que ça ! Il ne m’est jamais été difficile de dessiner, il suffit juste de recopier ce que voient mes yeux sur une feuille à l’aide d’un crayon. C’est aussi simple que ça !

dessin 5

Qu’aimez-vous dessiner le plus et pourquoi ?

Alors, enfin une question sur les dessins ^^… Ce qui m’attire souvent dans cet art, ce sont les visages… « Les portraits » comme vous dites. J’aime faire parler mes dessins en précisant le moindre détail… la lumière, les traits, les yeux et surtout l’humeur du visage… je veux transmettre à travers mes dessins, l’état de la personne à ce moment précis… Il y a les mosquées aussi, et tout ce qui a relation avec la culture islamique et ottomane, j’aime bien m’évader en architecture 3D, d’ailleurs, j’aurais dû faire architecture ^^. Mais je dirais que j’aime transformer chaque image qui passe sous mes yeux… et la graver en dessin.

Pourquoi ILPAZZO ?

on m’a dit un jour que je suis fou, parce que mes dessins semblaient banales, que je ne fais que perdre mon temps et que je ne réussirai jamais. ILPAZZO = le fou en italien. 

dessin 7

Quels sont vos futurs projets ?

Mes futurs projets… Depuis que je suis rentré en Algérie en février 2014… je n’ai trouvé aucune estime, pour être franc, vis-à-vis de mes dessins… Je me suis penché vers le milieu du commerce, je travaille actuellement dans l’import & export. Mais je ne dirai jamais non à quelconque opportunité… j’en meurs de faire une carrière d’artiste. En attendant, je fais ça pour mon plaisir personnel en gagnant quelques sous par ci par là.

dessin 2

Un dernier mot ?

Un dernier mot… ! Je ne veux pas que ça finisse ^^ mais bon ! Je vous remercie infiniment de m’avoir accordé cette occasion pour faire valoir mon talent (modeste) et lui donner un peu de lumière… vous faites un travail remarquable (j’ai vu ça dans votre site que je trouve très intéressant) et je dirais que c’est ça qui manque en Algérie… c’est qu’on ne donne pas assez d’importance et de chance aux jeunes algériens pour exprimer leurs talents, il y en a beaucoup, même plus talentueux que moi… et ils ne trouvent pas ce coup de pouce vers le professionnalisme. Et de là, je lance un appel aux jeunes talentueux… faites ce que vous aimez et aimez ce que vous faites… en gardant espoir. Merci encore une fois pour cette occasion. Mille mercis.

Merci Ahmed Amine. L’équipe DZ-Gen vous souhaite une excellente continuation.

# Pour plus de dessins, retrouvez Ahmed Amine sur sa page Facebook Pazzo Di Te.