Actu, High-Tech

3G en Algérie : Obligation de changer de puce pour l’avoir.

L’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) a informé ce jeudi 28 novembre les opérateurs de téléphonie mobile, que les abonnés à la 3G devront avoir une nouvelle puce et un nouveau contrat d’abonnement, a-t-on appris de sources concordantes.

« Les clients qui souhaiteront s’abonner à la 3G devront avoir une nouvelle puce », affirme notre source. Cette décision de l’ARPT n’obéit à aucune logique technique. Le basculement vers la 3G depuis une puce 2G ne nécessite qu’une mise à jour à distance.

Avec cette décision de l’Autorité de régulation, les fabricants de puces étrangers qui fournissent les trois opérateurs Djezzy, Mobilis et Nedjma peuvent espérer un nouveau marché juteux en Algérie, estimé à plus de 35 millions d’unités ! Une nouvelle façon de dépenser des devises sans aucune justification.

La décision de l’ARPT va également compliquer les choses aux clients. Ces derniers vont devoir se rendre dans les boutiques, avec toute la documentation nécessaire, et patienter avant d’avoir une puce.

Source : TSA