Actu

37 millions d’algériens seront privés de la 3G s’ils ne changent pas de puce.

Une source officielle du ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication a informé que des millions d’abonnés algériens seront privés des services de la troisième génération et l’accès à cette nouvelle technologie s’ils gardent toujours leurs numéros actuels ainsi que leurs cartes SIM , notant que pour bénéficier des services de la 3G les algériens seront obligés de se procurer une nouvelle carte USIM et donc changer leurs numéros actuels.

La même source a justifié que les autorités responsables ont empêché les opérateurs téléphoniques de fournir les services de la 3G aux abonnés avec les numéros actuels, et donc la nécessité d’acheter de nouvelles puces USIM consacrées à la 3G pour des raisons de sécurité, tandis qu’il est impossible d’obtenir une puce USIM avec les numéros téléphoniques actuels des abonnés.

D’autre part, les mêmes sources ont dû retirer la loi des télécommunications du parlement après les conflits graves entre la ministre actuelle de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication avec l’ancien ministre, qui annonce que ce serait une autre raison pour priver l’accès à des millions d’algériens aux services de troisième génération disant qu’en principe l’abonné pourra accéder à la 3G en gardant son numéro actuel et en changeant que la carte SIM.